Rechercher

Un FAHRE-MARKE retrouvé sur le secteur de Moulin-Sous-Touvent.

La période de confinement est l'occasion de dépoussiérer quelques dossiers mystérieux du secteur... À l'ASAPE, nous savons que derrière chaque objet, chaque trace, peut se cacher un bout d’Histoire et le parcours d'un soldat. Qu'il soit français ou allemand, nous nous devons de préserver ce patrimoine et effectuer toutes les recherches possibles pour les familles et pour les futures générations. C'est pourquoi en cette période où les activités associatives sont suspendues, nous vous proposons de participer aux recherches sur un de ces dossiers... N’hésitez pas à donner vos analyses et/ou pistes d’études en laissant un commentaire sur cet article ou en prenant contact directement avec l'association sur notre boîte mail.




𝐕𝐨𝐢𝐜𝐢 𝐜𝐞 𝐪𝐮𝐞 𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐬𝐚𝐯𝐨𝐧𝐬 : Il s'agit d'un FAHR-MARKE autrement dit un "jeton" de mineur. Cet objet a été retrouvé par un propriétaire terrien sur notre secteur, (Moulin Sous Touvent - 60350 - Oise) et plus précisément a proximité de deux cantonnements allemands prénommés 𝕽𝖎𝖈𝖍𝖊𝖑𝖔𝖙 𝕳𝖔𝖍𝖑𝖊 [RICHELOT HÖHLE] et 𝕾𝖆𝖓𝖎𝖙𝖆𝖙𝖘 𝕳𝖔𝖍𝖑𝖊 [SANITÄTS HÖHLE}. Une partie de ces cantonnements souterrains, comme l'indique l'un des noms a servi d'infirmeries, entre Septembre 1914 et Mars 1917.


Ce FAHR-MARKE d'aluminium était utilisé dans une mine de la Sarre, baptisée "JÄGERSFREUDE". Elle se trouve sur la commune de DUDWEILER (Banlieue de Sarrebruck) distante de 350kms du lieu de la découverte. Un système quasi similaire existe dans les mines du Nord de la France. Ce sont les fameuses "taillettes". Le mineur l'échange contre la lampe avant de descendre au fond du puits d'extraction. Il permet également d'indiquer sa présence au travail.

L'utilisation allemande de ces jetons apparaît dès 1782. Cependant Outre-Rhin, il n'est pas fait mention "d'échange" contre une lampe. Son utilisation serait donc uniquement dans un but de "gestion" des équipes en poste. Ironie de l'Histoire, la mine « JÄGERSFREUDE" » sera cédée à la France en 1919 lors du Traité de Versailles, en compensation des dommages de guerre. Ouverte en 1856 et comptant quatre puits d'extraction de charbon, c’était jusqu'en 1956 la plus grande mine de la région Sarre. En 1914 elle employait pas moins de 1800 mineurs.

Était il courant que les mineurs dans le civil, emportent avec eux leur FAHR MARK, une fois incorporés ? Si oui quelle était son utilité sur le front ?

Le propriétaire de ce FAHR-MARKE était il incorporé dans une compagnie de Pionier-Bataillon ?

Enfin, est il possible de mettre un nom sur le matricule "4882" de la mine de JÄGERSFREUDE ?

Si tel est le cas, il serait alors possible d'identifier son régiment ainsi que les dates de son passage sur la commune de Moulin Sous Touvent.

Vous pouvez également échanger avec l'équipe ASAPE sur notre adresse mail : asape1418@gmail.com