Rechercher

Focus sur les actions de l'ASAPE 14-18 dans le magazine TELESTAR


Une galerie allemande de la guerre de 14-18 découverte dans l’Oise


En août 2021, dans le département de l’Oise, l’association A.S.A.P.E 14-18 a mis au jour une galerie creusée par les Allemands durant la Grande Guerre. Abandonnée depuis plus de 100 ans, tous ses vestiges étaient restés intacts.


Karine Touboul


Rendue publique en octobre 2021, la découverte remonte au mois d’août. Des membres de l’A.S.A.P.E 14-18 (*), qui interviennent dans un secteur de dix kilomètres du département de l’Oise (entre les villages de Bailly et d’Autrêches) repèrent un affaissement de terrain dans un bois, connu pour être un ancien champ de bataille et qui se trouve dans une propriété privée. « Quand nous avons vu qu’un trou s’était formé, nous avons pensé que ça méritait d’être exploré et nous avons contacté le propriétaire du site » raconte Maximilian Hiebinger, le président de l’association. Légalement, seuls les archéologues sont autorisés à entreprendre des fouilles, hormis lorsqu’il s’agit d’une découverte fortuite. « A environ deux mètres de profondeur, nous avons découvert une entrée, soigneusement taillée. Nous avons alors compris qu’il ne s’agissait pas d’un abri, mais d’une galerie » explique Maximilian. Comme le premier conflit mondial était principalement une guerre de positions, les soldats français et allemands avaient l’habitude de creuser des galeries, destinées à faire sauter les positions ennemies. En pénétrant à l’intérieur du souterrain, long de plus de 120 mètres de long et réparti sur trois niveaux, l’association comprend qu’il a été creusé par les Allemands. Des bouteilles de vins, de crémant, de bière, des paquets de cigarettes, des enrouleurs de câble jonchent le sol. « C’est très émouvant, car ces vestiges, qui montrent que les soldats ont vécu plusieurs mois dans ce lieu, sont restés dans leur jus depuis mars 1916 » souligne le président de l’association.

En plus des objets, sur les parois de la galerie, des graffitis ont été gravés, dont un représentant un cœur et des initiales, avec des numéros de régiment et des dates ont été inscrits au crayon. « Nous avons notamment trouvé un nom, un prénom et une ville. Nous effectuons actuellement des recherches pour tenter de retrouver le soldat et ainsi, pouvoir contacter sa famille ».


Exposés à ma mairie de la commune

Pour l’association, qui a déjà mis au jour plusieurs abris et un souterrain, il s’agit d’une découverte exceptionnelle. « Cette galerie était restée fermée depuis plus de cent ans. En plus, elle est en parfait état de conservation » se réjouit Maximilan. Mais au délà de la simple exploration, ce souterrain permet de découvrir certains pans méconnus de l’histoire de la Grande Guerre. « Le département de l’Oise n’est pas réputé pour avoir été le théâtre de combats. C’était plutôt un secteur calme. Or, d’importantes batailles s’y sont déroulées, mais sous terre » affirme le président. Les objets trouvés dans la galerie allemande sont actuellement exposés à la mairie de la commune de Moulin-sous-Touvent. « Il est important que le grand public puisse les découvrir, car ils appartiennent à notre patrimoine. C’est un devoir de mémoire » conclue le président.

(*)Association des Souterrains Allemands de Puisaleine et des Environs. Créée en 2019, cette association, dont le but et de protéger le patrimoine souterrain dans le secteur du village détruit de Puisaleine et de découvrir les vestiges enfouis, organise régulièrement des visites de tunnels et de carrières souterraines, notamment à destination des scolaires.