top of page
Rechercher

Exercice de sauvetage avec le Spéléo Secours Français.

Contactée par des membres de la Fédération Française de Spéléologie l’ASAPE 14-18 à accueilli et participé aux cotés des membres du Spéléo Secours France à l’exercice

Il a été réalisé dans notre carrière partenaire : « 𝕾𝖙𝖗𝖊𝖑𝖎𝖙𝖟 𝕳𝖔̈𝖍𝖑𝖊 ». Une ancienne carrière de cantonnement allemande occupée durant une période comprise entre le mois d’Octobre 1914 et la mi-Mars 1917. Il s’agit d’une ancienne carrière d’extraction de pierre, vaste de plusieurs hectares et qui se prêtait parfaitement à l’exercice de secours 2024.


Nombreux sont les passionnés, photographes d’Urbex ou simple curieux qui cherchent à explorer ces nombreuses cavités des vallées de l’Oise et de l’Aisne. Ce sont en tout des centaines de cavités avec - 𝘱𝘰𝘶𝘳 𝘤𝘦𝘳𝘵𝘢𝘪𝘯𝘦𝘴 – des dizaines d’hectares de superficie, parfois sur plusieurs niveaux, totalisant dans certains cas ; des dizaines de kilomètres de galeries.

Véritable « 𝘵𝘦𝘳𝘳𝘢𝘪𝘯 𝘥𝘦 𝘫𝘦𝘶𝘹 » pour diverses passions ; C’est également un vrai danger pour les non-initiés et ces cavités peuvent devenir un piège mortel.

𝘿𝙖𝙣𝙜𝙚𝙧𝙨 𝙙’𝙚𝙛𝙛𝙤𝙣𝙙𝙧𝙚𝙢𝙚𝙣𝙩𝙨, 𝙥𝙪𝙞𝙩𝙨 𝙨𝙤𝙪𝙩𝙚𝙧𝙧𝙖𝙞𝙣𝙨 𝙥𝙧𝙤𝙛𝙤𝙣𝙙𝙨, 𝙘𝙝𝙚𝙢𝙞𝙣𝙚́𝙚𝙨 𝙙’𝙚𝙭𝙩𝙧𝙖𝙘𝙩𝙞𝙤𝙣, 𝙞𝙣𝙩𝙤𝙭𝙞𝙘𝙖𝙩𝙞𝙤𝙣𝙨, 𝙗𝙡𝙚𝙨𝙨𝙪𝙧𝙚𝙨, 𝙥𝙖𝙣𝙣𝙚 𝙙’𝙚́𝙘𝙡𝙖𝙞𝙧𝙖𝙜𝙚 et bien sûr perte des repères ; Sont une partie des dangers de ces espaces souterrains dans lesquels aucun moyen de communication grand public ne passent pour appeler les secours.

Sans compter que l’occupation militaire de ces lieux entre 1914 et 1918 et également pour certaines durant la seconde Guerre Mondiale, présentent - tout spécifiquement sur notre secteur – l’exposition des visiteurs à des vestiges explosifs, très souvent détériorés par l’humidité ambiante mais qui - pour la plupart- sont toujours actifs. (𝘖𝘣𝘶𝘴, 𝘨𝘳𝘦𝘯𝘢𝘥𝘦𝘴, 𝘤𝘢𝘳𝘵𝘰𝘶𝘤𝘩𝘦𝘴, 𝘦𝘵𝘤…).

L’échange des coordonnées GPS des cavités du secteur sur les réseaux sociaux n’arrange rien…



Face à cela, nombreux sont les propriétaires qui se prémunissent d’accidents graves ou mortels dans leurs propriétés en condamnant définitivement l’accès à ces cavités.

Notons que sur notre secteur, plusieurs incendies se sont produits dans les carrières souterraines durant l’année 2023. Un accident mortel s’est d’ailleurs produit à quelques kilomètres de notre siège social dans une vaste carrière souterraine en 2020.

Les pompiers locaux ne sont d’ailleurs autorisés à pénétrer dans les cavités souterraines que dans certaines conditions que ce soit pour éteindre un incendie ou même pour porter secours à une victime. Le plus souvent, il sera fait appel – a des professionnels dans les interventions en milieux périlleux - (𝗚𝗥𝗜𝗠𝗣). Certaines associations –dont l’ASAPE 14-18 - sont d’ailleurs sollicitées par ces professionnels pour topographier ou bien encore fournir les plans de ces carrières pour faciliter les recherches.


La mission des bénévoles du Spéléo Secours Français est d’apporter une aide technique aux secours locaux pour la recherche de victimes dans les cavités souterraines. Pour cet exercice 2024, l’objectifs des participants était donc la coordination des recherches de plusieurs équipes de sauveteurs afin de retrouver deux victimes perdues dans la cavité « 𝕾𝖙𝖗𝖊𝖑𝖎𝖙𝖟 𝕳𝖔̈𝖍𝖑𝖊 ».


Après avoir placé des « 𝘮𝘢𝘯𝘯𝘦𝘲𝘶𝘪𝘯𝘴 𝘷𝘪𝘤𝘵𝘪𝘮𝘦𝘴 » dans la carrière, une quinzaine de sauveteurs et membres de l’ASAPE 14-18 se sont organisés en binôme afin de procéder aux recherches.

Un poste de commandement est installé à l’entrée de la cavité dans laquelle le chef d’équipe donne ses consignes et centralise les résultats de toutes les équipes de recherches.

Ces dernières s’effectuent à l’aide d’un « fil d’Ariane » en suivant la méthode dite « des arrêtes ». C’est-à-dire qu’un fil primaire est déroulé le long de l’axe principal et d’autres fils s’amarreront sur celui-ci pour explorer les espaces situés à droite et gauche. Un code couleur ainsi que des symboles indiqueront si l’espace est exploré ou non.

Tout est donc fait pour gagner du temps afin d’arriver le plus vite possible et en toute sécurité vers la ou les victimes.

Grace à cette méthode - que nous avons nous-mêmes testée - les victimes de l’exercice 2024 sont retrouvées en à peine 2 heures.


La deuxième phase de l’exercice consistait à réaliser un « 𝘱𝘰𝘪𝘯𝘵 𝘤𝘩𝘢𝘶𝘥 ».

C’est-à-dire la conception d’un espace de « survie » dans lequel la victime pourra se réchauffer. La température - Eté comme Hiver - dans une carrière souterraine est aux alentours de 12° et l’humidité avoisine les 80%.

Il s’agit d’un abri de fortune réalisé avec plusieurs couvertures de survie. A l’intérieur une bougie artisanale permet de réchauffer l’environnement et ainsi monter la température aux alentours de 20/23°.

Ainsi, si la victime n’est pas mobilisable, il est possible d’attendre les secours équipés d’une logistique plus lourde, au chaud, et ainsi éviter l’hypothermie.

L’exercice nous a permis d’apprendre les méthodes de recherches ainsi que les bons gestes à adopter dans l’attente des secours.


Nous poursuivrons nos échanges avec ces professionnels du monde souterrain, dans le cadre d’un entrainement sur la sécurité de nos membres pour les descentes verticales pour nos prochaines saisons.



Comments


bottom of page